« L’Afrique constitue une source d’inspiration pour une innovation inclusive et émancipatrice », par Camille Pène

Chez FUTUR.E.S, nous défendons une approche citoyenne, réflexive et inclusive du numérique. De la jeunesse aux femmes, des laboratoires de recherche aux start-up, c’est toute une société que nous cherchons à interroger et à questionner sur son rapport au futur et à l’innovation sans nous départir de notre mission première : accompagner la croissance et le rayonnement de l’écosystème numérique en Île-de-France. Nos événements orchestrent la rencontre entre les innovateurs et les usagers pour remettre au cœur de l’innovation technologique une question partagée : quel monde voulons-nous demain ?

C’est animés des mêmes convictions que cette année, pour la première fois, nous déclinons notre festival à l’international. La première édition de FUTUR.E.S in Africa aura lieu les 1 et 2 mars à Casablanca. Pourquoi l’Afrique comme première destination ? Car l’innovation bouillonne aujourd’hui sur ce continent. Des entrepreneurs et des entrepreneuses, mais aussi des acteurs associatifs et politiques engagés révolutionnent nos modèles d’innovation en apportant des solutions frugales et efficaces aux enjeux liés à la santé, à l’éducation, à la gouvernance des territoires – enjeux qui sont aussi les nôtres. L’Afrique constitue une source d’inspiration pour une innovation inclusive et émancipatrice.

Tout le programme de FUTUR.E.S in Africa sera donc de favoriser les échanges et collaborations entre l’écosystème numérique français et les acteurs de l’innovation au Maroc, et plus largement en Afrique. L’événement, co-organisé avec notre partenaire Maroc Numeric Cluster dans le cadre de la signature d’une convention de partenariat entre les régions Île-de-France et Casablanca-Settat, traduit une ambition unique qui nous anime et nous animera d’autant plus au cours de ces deux journées de démonstrations et d’échanges : celle de croiser les expériences et les approches afin de rendre indispensables les partenariats commerciaux entre les différents acteurs numériques de France et d’Afrique. Nous amenons dans nos bagages des start-up, des grandes entreprises et des organisations françaises impatientes de nouer des partenariats avec leurs alter ego africains.

Pour l’heure, trois thématiques rythmeront les allées et venues des invités politiques, innovateurs, investisseurs et penseurs présents à Casablanca : les territoires, la santé et l’éducation. De la réduction des fractures numériques au développement inclusif en passant par les potentialités de la e-santé et des EdTech, c’est tout ce qui se situe au cœur des convictions de Cap Digital, Maroc Numeric Cluster et des régions Île-de-France et Casablanca-Settat qui sera débattu, analysé et défendu pendant 48 heures. Ces deux journées seront ponctuées d’ateliers dédiés au networking et à la co-construction. Avec une conviction toujours évidente, toujours centrale : celle de replacer le numérique à hauteur d’hommes, et de femmes.

– Camille Pène, directrice de FUTUR.E.S